Le remariage d’une mère divorcée - Mary Kildare
Mary Kildare

Bonjour, je suis Mary. J’ai passé la grande majeure partie de ma vie dans les hôpitaux. Aujourd’hui, je profite d’une pré-retraite. De par la nature de mon travail qui était très prenant 10 mois par année, je n’avais pas vraiment l’occasion de passer beaucoup de temps sur un ordinateur. Bien entendu, je veux dire du temps pour moi seule. Donc aujourd’hui, je vais reprendre le temps perdu et vous parler un peu de moi, de ma vie et de mes rêves. Je vous souhaite de bonnes lectures en ma compagnie !

Le remariage d’une mère divorcée

Le remariage d’une mère divorcée - Mary Kildare

Je me suis mariée très jeune, un peu avant les vingtaines. Je me souviens que j’étais folle amoureuse de mon mari, mais en dépit de la grande affection qu’on s’éprouvait, nous avons divorcés deux ans après notre mariage, suite à des problèmes d’alcoolisme. Cependant, nous avions déjà eu un fils ensemble. À partir de notre séparation, j’ai dû élever mon enfant seule, un rôle de loin le plus difficile pour une jeune maman que j’étais à l’époque. Plus tard, avec le soutien financier de mes parents, mon fils a grandi et a obtenu son baccalauréat professionnel. Quand il est parti à l’université, je me suis décidée à refaire ma vie étant donné que j’étais plus ou moins libérée d’une charge. Un soir, j’ai fait la connaissance d’un homme dans un bar. C’était un homme divorcé, mature et élégant, qui travaillait dans l’immobilier. Après quelques mois de fréquentation, j’ai emménagé dans son appartement et c’est seulement des années après que nous nous sommes mariés. Certes, ma vie n’était plus comme avant. Tout d’abord, du point de vue financier, je me suis améliorée grâce à l’argent de mon nouveau mari d’autant plus que le marché de l’immobilier était très florissant. Cela dit, j’ai pu m’offrir des sacs et chaussures de marque ou me payer un traitement des rides en médecine esthétique, afin de retarder les effets du vieillissement. Bref, je menais une vie de luxe comme les autres dames que je côtoyais. Ensuite, mon comportement a aussi changé. Avant, quand j’étais encore avec mon fils, nous avions enduré beaucoup de problèmes dus à un manque d’argent, par conséquent, j’étais compatissante envers les autres qui souffraient comme moi. Mais depuis que ma situation s’est inversée, j’étais devenue orgueilleuse, car la richesse m’obsédait énormément, comme on ne l’avait jamais imaginé. Je m’estimais toujours supérieur, même vis-à-vis de mes parents, qui m’ont aidé auparavant. Un jour, la maltraitance des employés de maison venant de ma part a engendré une grosse dispute entre moi et mon époux. Effectivement, il avait raison à ce sujet. Afin de me corriger et de me conduire dans le droit chemin, on m’a envoyé dans un centre anonyme qui pouvait m’aider à me débarrasser de mes mauvais comportements suite à mon obsession. Aux finales, j’ai pu me reprendre et recommencer une nouvelle vie malgré toutes les erreurs que j’ai commises avant. Pour ce, je suis très reconnaissante envers ma famille pour leur patience à mon égard.