Ma petite-fille - Mary Kildare
Mary Kildare

Bonjour, je suis Mary. J’ai passé la grande majeure partie de ma vie dans les hôpitaux. Aujourd’hui, je profite d’une pré-retraite. De par la nature de mon travail qui était très prenant 10 mois par année, je n’avais pas vraiment l’occasion de passer beaucoup de temps sur un ordinateur. Bien entendu, je veux dire du temps pour moi seule. Donc aujourd’hui, je vais reprendre le temps perdu et vous parler un peu de moi, de ma vie et de mes rêves. Je vous souhaite de bonnes lectures en ma compagnie !

Ma petite-fille

Ma petite-fille - Mary Kildare

Elle vient tout juste de naître. Son nom est Marie-Geneviève, et elle et sa mère se portent très bien. Le bébé est en excellente santé et le père, lui, est fier de sa progéniture. C’est leur premier enfant, et mon premier petit-enfant. Je dois dire que je ne le cache pas, non plus !

Je regarde les photos du jour de la naissance. Je ne peux m’empêcher que de remarquer que j’ai des taches sur la peau. Mais, quand sont-elles apparues ? Je trouve cela bizarre. Pourtant, je n’ai pas encore franchi le seuil de l’âge d’or. Bon, voilà de quoi m’inquiéter plus tard.

Je cherche la photo de ma fille tout de suite après le premier boire de la petite. Elle la regarde avec une tendresse qui me donne envie de pleurer à chaudes larmes. Le papa est là aussi, en train de regarder la mère, et il sourit à pleines dents. Il semble vouloir dire merci à la maman pour avoir accepté de porter ce petit trésor pendant neuf mois.

La petite ressemble autant à son père qu’à sa mère. Elle a les yeux de son papa : de grands yeux ronds, d’un brun tellement foncé, ils sont presque noirs. Elle a aussi sa bouche à lui, munie de belles grandes lèvres charnues. Le nez, par contre, est celui de maman, long et fin. Sa forme du visage est comme ça aussi : sur le long, et très mince. Elle est née avec les cheveux blonds, comme sa maman. Elle va sûrement devenir plus foncée plus tard. Papa a les cheveux noirs et maman, brun foncé. 

Elle va avoir une très belle jeunesse. Je peux déjà voir comment elle sera intelligente et cultivée. Sa mère est canadienne-française, née en Ontario, et connaît cinq langues. Son père, lui, est né en France et connaît deux langues. Les deux ensembles connaissent en tout six langues et, si la petite apprend tout ça dès la tendre enfance, elle sera capable de voyager presque n’importe où sans problème ! Elle pourra travailler dans différents pays et connaître la vie ailleurs, pas seulement dans son petit chez-soi !

Moi, de mon côté, je ne suis pas polyglotte et malgré que j’aie voyagé pour travailler, ça fait déjà très longtemps de cela. Je me rappelle combien c’était une expérience enrichissante et j’espère qu’elle pourra vivre la même chose elle aussi, car elle apprendra beaucoup de ce genre de vie.