Matérialiste à 100 % - Mary Kildare
Mary Kildare

Bonjour, je suis Mary. J’ai passé la grande majeure partie de ma vie dans les hôpitaux. Aujourd’hui, je profite d’une pré-retraite. De par la nature de mon travail qui était très prenant 10 mois par année, je n’avais pas vraiment l’occasion de passer beaucoup de temps sur un ordinateur. Bien entendu, je veux dire du temps pour moi seule. Donc aujourd’hui, je vais reprendre le temps perdu et vous parler un peu de moi, de ma vie et de mes rêves. Je vous souhaite de bonnes lectures en ma compagnie !

Matérialiste à 100 %

Matérialiste à 100 % - Mary Kildare

« Achète-moi une maison et je ferai de toi ma femme ». Voilà, mot pour mot, ce que lui a dit le conjoint d’une de mes amies. Marlène et Stan sont ensembles depuis pas longtemps. Elle l’avait rencontré via une publicité Internet dans laquelle elle a figuré. Stan connaissait d’autres figurants de la pub, et ils se sont vus au cours des tournages de la vidéo. Marlène est folle amoureuse de ce gars opportuniste, qui a seulement profité des moments de faiblesse de Marlène pour la séduire et la conquérir entièrement. Nous étions plusieurs à lui dire que ce gars ne l’aimait que pour son argent et qu’il la laisserait dès qu’il en aurait l’occasion, mais il faut croire que les mots dits sous l’oreiller sont beaucoup plus tendres et apaisants que ceux que nous avons tenté de lui faire comprendre jusqu’ici. Stan n’a pas été présent, même pas une seule fois dans aucune des conférences que Marlène a réalisées. Il a toujours été invité, mais il était tout le temps débordé de travail et de commissions (selon ses dires). Je ne l’ai jamais cru en fait. J’avais entendu tant et tant de propos et vu pas mal de choses à son sujet, que je n’ai nullement plus foi en ce qu’il raconte, même s’il le jurait sur sa propre tête. C’est un homme qui ne vaut pas grand-chose en fait. Il ne travaille pas, il gagne son pain en fricotant avec des grandes dames fortunées qui veulent bien lui payer un appartement, des restos chics, des beaux vêtements, et même, de l’essence pour sa voiture. C’est un sale profiteur qui ne mérite pas du tout son amour, ni qu’elle dépense pour lui. Encore, s’il était juste un peu matérialiste, mais il est aussi profiteur, énervant, égoïste et invivable. Dès qu’il entre dans la maison de Marlène, tout le monde essai de trouver une quelconque excuse pour sortir de la salle où il se trouve ou pour quitter la maison. Aucune de nous ne s’entend avec Stan, personne ne peut le sentir. Laura, une de nos amies a même dit une fois que rien que de le voir, la mettait en colère. C’est d’ailleurs elle qui avait commencé à dire du mal de lui avec preuve à l’appui, mais Marlène n’a rien voulu entendre. Et je suppose que c’est exactement ce qu’il recherche parce que comme ça, il peut l’avoir pour lui tout seul. Il aura ainsi le temps et l’opportunité de lui soutirer de l’argent.